C'est quasiment inespéré pour les Mauves

C'est un partage au goût de victoire pour le Sporting Anderlecht. Menés et malmenés durant toute la partie, les Mauves ont arraché un match nul quasi inattendu contre Manchester United (1-1) en quarts de finale de l'Europa League. Leander Dendoncker a inscrit un superbe but de la tête (86e, 1-1). En première période, Henrikh Mkhitaryan avait trouvé le chemin des filets pour les Red Devils (1-1, 36e). Les hommes de René Weiler ont eu le mérite d'y croire jusqu'au bout.

Revivez le direct commenté

Les plus belles photos

1. L'honneur est sauf pour Anderlecht
Bien que la mission s'annonce très compliquée dans une semaine à Old Trafford, Anderlecht reste dans la course pour une qualification pour le dernier carré de l'Europa League. C'est le gros motif de satisfaction de la soirée pour le club bruxellois. Restons honnêtes: les hommes de René Weiler ont réalisé un petit hold-up contre Manchester United: 1 tir cadré, 1 but. La différence de niveau entre les deux clubs était flagrante mais le RSCA a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. "On a souffert mais on a bien défendu", a avoué Leander Dendoncker, buteur d'un soir, à l'issue du match. "En seconde période, ils ont accéléré le jeu. On va espérer et profiter du match retour".

2. Mkhitaryan, valeur sûre en EL
Henrikh Mkhitaryan aime voyager. Mais surtout, Henrikh Mkhitaryan aime l'Europa League (et l'inverse est vrai aussi). La star arménienne de ManU a, à chaque fois, inscrit un but lors de ses quatre derniers déplacements dans cette compétition. Les Red Devils peuvent toujours compter sur lui. Ce soir au parc Astrid, l'ancien joueur du Borussia Dortmund a fait parler sa roublardise et son instinct de buteur pour coiffer tout le monde sur la ligne d'arrivée (36, 0-1). Un but ô combien précieux pour le club mancunien. La réaction de José Mourinhho sur le banc de touche au moment du but était assez démonstrative.

3. Excès de confiance de ManU?
Si Ruben, le gardien du RSCA, est de loin l'homme du match du côté anderlechtois, on ne peut pas s'empêcher de penser que Manchester United a fait preuve d'un excès de confiance au parc Astrid ce soir. A plusieurs reprises, les Red Devils auraient pu tuer le match. Mais comme on dit dans le jargon, la bande à Zlatan Ibrahimovic a donné l'impression de vouloir jouer à la "baballe", surtout en seconde période. "Les joueurs défensifs ont fait leur travail. Les éléments offensifs ont été trop aimables pour un quart de finale d'Europa League", pestait José Mourinho. "On avait l'occasion de se qualifier ce soir."

Zlatan Ibrahimovic et les siens pensaient avoir fait le plus dur. © afp.
Ruben, homme du match du côté anderlechtois. © afp.
Marouane Fellaini, qui est monté au jeu en seconde périonde, a été sifflé à chaque touche de balle par le public bruxellois. © photo news.

Christophe Da Silva 13/04/17 - 22h54