Mère et fille offraient des massages et des relations sexuelles dans leur garage

© Facebook.

Anne et Jennifer Dodge proposaient respectivement des massages érotiques et des relations sexuelles tarifées dans le garage de leur maison à Sarasota (Floride). La maman et la fille ont été piégées par deux agents infiltrés.

Anne Dodge et sa fille Jennifer ont été arrêtées à la suite de deux opérations policières distinctes menées dans leur maison à Sarasota (Floride) la semaine passée. Les deux femmes, respectivement âgées de 55 et 30 ans, ont été piégées par deux agents infiltrés. L'annonce publiée par la maman sur le site Backpage a d'abord attiré l'attention des autorités locales.

"Je suis une belle et talentueuse thérapeute en massages que Dieu utilise pour apporter son énergie de guérison et vous emmener à un nouveau niveau d'extase. Je suis spécialisée dans les tissus profonds, la guérison et le massage énergétique", peut-on lire dans l'annonce selon le Sun et ABC.

170 euros la relation sexuelle
Mercredi dernier, la police floridienne a dans un premier temps arrêté Anne Dodge. Sans détenir la moindre licence appropriée, elle avait aussi offert un massage érotique à un policier infiltré.

Lors d'une autre opération policière, sa fille, Jennifer, a connu le même sort 24 heures plus tard. Pour 200 dollars supplémentaires (170 euros), elle avait proposé une relation sexuelle à un autre agent de police undercover. Elle exigeait 120 dollars (100 euros) pour un massage banal. Les voisins ont ajouté qu'il y avait chaque jour entre cinq et dix voitures stationnées à quelques pas du domicile d'Anne Dodge. Les clients étaient en majorité "des hommes adultes blancs".

Libérées sous caution
"Les massages et la prostitution se déroulaient dans le garage situé à droite de la maison", a confirmé Jessica Sullivan de la police de Sarasota lors d'une conférence de presse.

Anne et Jennifer Dodge ont été libérées sous caution après avoir versé 4.000 et 1.500 dollars (3.400 et 1280 euros).

Anne Dodge. © Facebook.
Jennifer Dodge. © Facebook.

Christophe Da Silva 21/08/17 - 13h16