Le retour de la vigne à Liège

La Ville de Liège analyse actuellement deux projets de vignobles sur le site des Coteaux de la Citadelle, soumis par la société coopérative Vin de Liège d'une part, et par la multinationale Vranken-Pommery d'autre part. La partie envisagée pour l'implantation, comprenant le terrain de l'Evêché, le terrain de la congrégation des Filles de la Croix et une parcelle sur le site de la ferme Fabry, ne serait que la vitrine d'un projet plus important dans la vallée mosane.

La société coopérative Vin de Liège, pilotée par l'ingénieur commercial Fabrice Collignon et développée avec le viticulteur-oenologue français Romain Bévillard, envisage de planter plus de 10 hectares de vignes afin de produire essentiellement des vins blancs secs et mousseux. L'objectif est de produire du vin de qualité, avec des cépages adaptés à notre climat.

Marché
Une étude de faisabilité entamée en 2009 a été validée par des experts et consultants belges, allemands et français. L'étude conclut que le projet est réalisable sur les plans technique, financier et commercial. Un marché existe pour un vin belge de qualité, selon la coopérative. Des producteurs professionnels belges ont d'ailleurs déjà prouvé qu'il est possible d'en produire en volumes importants.

Bouteilles en 2016
Une première plantation expérimentale a eu lieu en avril. Si le projet se concrétise, les premières vendanges -à faible rendement- se dérouleraient en octobre 2015, avant les premières dégustations en 2016. Le rendement visé à terme serait d'environ 80.000 bouteilles par an.

200 coopérateurs
Le montant de 300.000 euros en prises de part a été atteint récemment, grâce au soutien de plus de 200 coopérateurs. La valeur d'une part s'élève à 500 euros. Une nouvelle présentation publique du projet est prévue le samedi 15 octobre, à 16 heures, à la Cour Saint-Paul.

Opportunité
De son côté, la société Vranken-Pommery, second producteur de champagne au monde, songe à un crémant. Le patron du groupe, Paul-François Vranken, d'origine liégeoise, espère réaliser un investissement "coup de coeur" de 10 millions d'euros sur 5 ans. Une opportunité qu'il serait dommage de laisser passer, aux yeux du collège communal.

Pétition
Les riverains sembleraient pourtant préférer l'option de la coopérative, dont les valeurs environnementales, humaines et sociales font meilleure figure que la démarche industrielle de la multinationale. Une pétition en ligne contre le projet Vranken-Pommery, dénonçant une fermeture au public du site des Coteaux de la Citadelle et l'usage présumé de pesticides, a déjà récolté plus de 2.000 signatures en un mois.

La Ville devra se pencher notamment sur l'impact environnemental ainsi que les plus-values paysagère et touristique. Le conseil communal développe l'ambition de voir la vigne participer à la renaissance de la métropole. (SC)

Fabrice Collignon
Romain Bévillard

Par: rédaction 30/09/11 - 13h35

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse!

Connectez-vous pour réagir!

Il nous faudrait encore quelques renseignements avant de vous laisser réagir.