La défense d'Olivier Martins plaidera sa remise en liberté

© belga.

Me Michel Bouchat et Jean-Philippe Mayence, les avocats de Me Olivier Martins, plaideront sa remise en liberté devant la chambre du conseil ce vendredi. Selon eux, aucun élément du dossier ne justifie la détention préventive. Olivier Martins a été arrêté mardi car il est soupçonné d'avoir été impliqué dans la tentative d'évasion de la prison de Saint-Gilles de Mohamed Benabdelhak, survenue le 13 avril 2014. Il a été inculpé du chef de membre d'une organisation criminelle et placé sous mandat d'arrêt. Benabdelhak était incarcéré à la prison de Saint-Gilles depuis janvier 2014 et attendait son extradition vers la France dans le cadre d'un dossier de trafic de stupéfiants.

Plusieurs médias ont fait allusion à des liens entre Me Martins et l'assassinat des frères Hilger ainsi que celui d'un homme qui avait un commerce à Schaerbeek et vivait à Campenhout.

"Nous sommes terriblement choqués qu'une source proche de l'enquête ait transmis aux médias ces liens relatifs à des faits de grand banditisme mais qui n'ont absolument rien à voir avec Olivier Martins. Ce dernier n'a d'ailleurs pas été interrogé à ce sujet. Le dossier ne permet même pas d'envisager ces hypothèses et établir un lien entre lui et ces autres dossiers ne vise qu'à lui nuire", ont déclaré ses avocats.

"Il a la sensation d'être pris dans un piège"
"Nous n'avons constaté aucune infraction pénale dans le dossier qui concernent notre client et sa détention préventive ne se justifie absolument pas. Olivier Martins est inculpé du chef de membre d'une organisation criminelle, cela démontre qu'on ne trouve pas d'autres chefs d'inculpation à son encontre. En faisant des allusions et amalgames avec d'autres affaires qui concernent tout de même des homicides, nous craignons pour la carrière et la vie familiale d'Olivier Martins. Ce dernier est combatif car il a la sensation d'être pris dans un piège", ont-ils ajouté.

Par: rédaction 17/03/17 - 10h52