GAIA devant le Parlement wallon pour dénoncer l'abattage sans étourdissement

© photo news.

A la suite de l'appel de GAIA, quelques dizaines d'activistes sont réunis dans le calme, lundi, devant le Parlement wallon à Namur afin d'interpeller les députés sur la nécessité de voter contre l'abattage des animaux sans étourdissement. Les députés wallons et les chefs de partis décideront lundi après-midi de mettre fin ou non à ce type d'abattage.

Les députés Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (cdH) présenteront une série d'amendements, à la suite de l'avis du Conseil d'État, inscrits à leur proposition de décret pour l'interdiction de l'abattage sans étourdissement qui avait été présentée en janvier. La nouvelle version devrait être soumise au vote des membres de la Commission Environnement dans l'après-midi, c'est en tout cas le souhait de GAIA.

"Ce vote est une occasion unique d'épargner une souffrance aussi terrible qu'évitable aux animaux", rappelle la président de l'asbl. GAIA a d'ores et déjà annoncé qu'elle ne pourrait accepter que les partis politiques reviennent sur leur position prise en janvier dernier, en décidant de rejeter la proposition.

87% des Wallons en faveur d'une interdiction
Par ailleurs, un sondage réalisé en 2016 par IPSOS révèle que 87% des électeurs wallons sont en faveur d'une interdiction de l'abattage sans étourdissement, a déclaré l'asbl.

Depuis le 9 mars et dans le cadre de cette campagne, GAIA diffuse un spot publicitaire sur les chaînes de télévisions et radios francophones du pays afin de convaincre les politiques de voter en faveur de l'étourdissement obligatoire. Les débats et la présentation de la nouvelle proposition ont débuté à 14h.

Par: rédaction 20/03/17 - 15h57