Les bourreaux de Valentin se sont vantés de leurs atrocités

L'instigateur présumé des faits de violence qui ont conduit à la mort du jeune Valentin Vermeesch à Huy se serait "vanté" de ses actes, les cinq suspects âgés de 16 à 25 ans interpellés dimanche auraient agi "pour s'amuser", selon un voisin de l'appartement du quartier du Batta où se seraient déroulés les faits cité par La Libre.

Valentin, souffrant d'un retard mental, se serait laissé entraîner à boire et fumer par des "amis", devenus bourreaux, écrit La Libre. Le mineur de la bande, qui se serait lui vanté d'avoir poussé Valentin dans la Meuse, a semble-t-il filmé leurs gestes au moyen d'une tablette.

Le "meneur" présumé, Alexandre H., l'un des amis Facebook de Valentin, avait relayé l'avis de recherche de sa victime, déclenchant ensuite des commentaires dégoûtés sur son profil, qui a finalement disparu du réseau social.

Valentin Vermeesch, âgé de 18 ans et originaire de Wanze, avait disparu le 27 mars. Son corps a été repêché vendredi soir dans la Meuse. Victime de coups et de brûlures, il aurait été poussé à l'eau vivant, les poignets attachés dans le dos, alors qu'il ne savait pas nager.

Quatre mandats d'arrêt et un placement en IPPJ ont été signifiés jeudi par la justice.

Par: rédaction 20/04/17 - 10h25