Durobor: la Sogepa pourra supporter les salaires des travailleurs jusqu'au 30 juin

© belga.

Le gouvernement wallon a décidé jeudi de soutenir la démarche de la Sogepa dans le dossier de dépôt de bilan de la gobeleterie Durobor à Soignies, a indiqué la CSC. La société publique d'investissements pourra donc supporter le passif de l'entreprise et les salaires des travailleurs jusqu'au 30 juin.

La Sogepa avait refusé l'aveu de faillite de Durobor lors de l'audience du tribunal de commerce de Mons du 11 avril dernier, proposant de supporter le passif de l'entreprise jusqu'au 30 juin et, ainsi, de permettre à Durobor de continuer à fonctionner en attendant des solutions de reprise potentielle. Cette proposition devait recevoir l'aval du gouvernement wallon qui a décidé, ce jeudi, de suivre la Sogepa, selon la CSC.

"Il reste une date importante dans l'immédiat, celle du 24 avril", a indiqué Rico Zara de la CSC-Bâtiment-Energie. "Le tribunal de commerce de Mons devra en effet statuer lundi prochain sur le dossier du dépôt de bilan de Durobor. On peut supposer que, suite à la décision du gouvernement wallon de ce jeudi, l'entreprise pourra passer en procédure de réorganisation judiciaire (PRJ), ce qui permettrait à la Région wallonne de finaliser avec le candidat repreneur industriel annoncé mais dont l'identité n'a pas encore été dévoilée.

Mardi, le Setca avait fait part de son souhait d'un plan industriel de reprise ambitieux chez Durobor, concernant les 230 travailleurs actuels de l'entreprise ainsi qu'une augmentation de la production annuelle de 38 millions de verres à 70 millions de pièces, ce qui pourrait avoir un impact positif sur l'emploi dans la future entité.

Par: rédaction 20/04/17 - 11h28