Trois Liégeois suspectés d'avoir financé les activités terroristes du PKK

© reuters.

Le tribunal a décidé vendredi de reporter au 15 septembre l'examen du dossier de trois Liégeois poursuivis pour avoir participé aux activités d'un groupe terroriste en réalisant une collecte de fonds au profit du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). Plusieurs sympathisants d'une asbl kurde de Bressoux auraient été approchés pour participer à une "kampanya".

Des observations policières et la mise sous écoute de certains individus lors de l'enquête avait permis de démontrer que plusieurs familles kurdes de la région de Liège avaient été approchées pour participer à une collecte de fonds à destination du PKK.

Une organisation terroriste selon l'UE, la Turquie et les Etats-Unis
Le Parti des travailleurs du Kurdistan est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis. Les prévenus sont suspectés d'avoir participé à cette "Kampanya" (campagne).

Les prévenus présentent des versions différentes des faits. Ils affirment qu'ils n'ont pas participé à cette collecte ou qu'ils l'ont réalisée pour financier une télévision allemande ou une organisation des Kurdes de Belgique.

Des listes comportant des noms et des sommes d'argent ont été retrouvées chez les prévenus. Il pourrait s'agir de dons ou de promesses de dons.

L'affaire sera examinée le 15 septembre.

Par: rédaction 21/04/17 - 16h02