Alexandru C. se tait, "mais a accepté le prélèvement ADN"

© DR.

Suspecté d'avoir tué Sofie Muylle à Knokke et placé sous mandat d'arrêt pour assassinat,  Alexandru C.  a décidé de faire valoir son droit au silence, révèle La Dernière Heure.

Le corps de Sofie Muylle avait été découvert le  22 janvier sous une terrasse située sur la plage de Knokke. L'autopsie avait révélé que la victime était décédée d'une mort violente. Les circonstances précises du décès ne sont toujours pas connues.  

Les images des caméras de surveillance avaient permis d'orienter l'enquête. On pouvait y apercevoir un homme vêtu d'un manteau bleu rôder pendant des heures à proximité de l'endroit où le cadavre a été découvert. Portant un manteau similaire et ayant séjourné à Knokke avant et après les faits, Alexandru C. a été interpellé en Roumanie en juin dernier.

"Frêle et timide"
S'il refuse de s'exprimer, le suspect "a par contre accepté le prélèvement ADN et cela a aussi une signification", commente Me Pieter Filipowicz, des propos recueillis par La Dernière Heure.

De sortie avec des amis le soir des faits, Alexandru C. se serait isolé du groupe pour fumer une cigarette. Il dit avoir aperçu une femme blonde sur la plage, mais assure ne "pas l'avoir agressée", selon ses avocats qui le qualifient comme un garçon "frêle et timide".

Pieter Filipowicz, avocat du suspect. © belga.

La défense demande un délai en attente des résultats ADN

Par ailleurs, la défense d'Alexandru C. demandera mardi matin à la chambre du conseil de Bruges d'ajourner d'une semaine sa comparution, a fait savoir lundi Me Pieter Filipowicz.

L'ADN du suspect est pour le moment comparé aux résultats ADN prélevés sur le corps de la victime. En attente de ceux-ci, la défense souhaite reporter sa comparution devant la chambre du conseil. Dans le même temps, l'ajournement permet aux avocats d'Alexandru C. d'étudier le dossier plus en profondeur et de discuter avec leur client.

Par: rédaction 17/07/17 - 10h58