L'ex-sénateur Paul Wille était aussi lobbyiste pour l'Azerbaïdjan

© photo news.

L'ancien sénateur Paul Wille (Open Vld) a été durant six ans administrateur d'une asbl bruxelloise, l'Office de Communication d'Azerbaïdjan (OCAZ), qui mène des activités de lobbyisme au profit du gouvernement de Bakou, a rapporté mercredi le magazine Knack, en citant notamment l'intéressé.

M. Wille a toutefois affirmé avoir entre-temps démissionné de ce mandat. Après l'ancien ministre de la Justice Marc Verwilghen (Open Vld) et l'ex-sénateur Stef Goris (Open Vld/LDD), M. Wille est le troisième libéral flamand dont on découvre des liens avec l'Azerbaïdjan dans ce que la presse a qualifié de "diplomatie du caviar". M. Verwilghen avait annoncé la semaine dernière au journal De Tijd qu'il quittait son poste de directeur pour le Benelux de l'"European Azerbaijan Society", une organisation qui a pour objectif de promouvoir les relations commerciales et culturelles avec l'Azerbaïdjan.

M. Goris avait quant à lui créé avec le député bruxellois et sénateur Alain Destexhe (MR) une asbl, financée par Bakou, répondant au nom d'"European Academy for Elections Observation". Cette dernière a, selon les quotidiens L'Écho et De Tijd, servi pendant sept ans, via ses conclusions positives, à légitimer les élections en Azerbaïdjan, pourtant critiquées par des organismes officiels comme l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE).

M. Wille, 69 ans, est depuis juillet 2011 administrateur de l'Office de Communication d'Azerbaïdjan (OCAZ), qui selon ses statuts, "essaie de fournir des informations en matières de culture, politique, économie, sports etc... dans l'espace européen" et qui "organise, également, des événements afin de promouvoir au mieux l'Azerbaïdjan en Europe". Dans une interview publiée par Knack, l'ex-sénateur confirme qu'il a été administrateur de l'asbl depuis 2011. "Mais au vu des développements actuels, je vais arrêter", a dit M. Wille, ajoutant avoir "entre-temps donné sa démission auprès de l'asbl" et que l'"OCAZ l'avait actée".

Par: rédaction 13/09/17 - 14h01