Peeters favorable à une Autorité commune du travail dans l'UE

© photo news.

Le ministre de l'Economie et de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V), a salué mercredi la proposition faite par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, de créer une Autorité commune du travail pour l'ensemble de l'Union européenne.

Ce nouvel organe serait chargé de veiller au respect de l'équité du point de vue de l'emploi dans le marché unique pour lutter contre le dumping social, en le dotant d'une "inspection sociale européenne".

Le dumping social est par définition un problème transfrontalier. Il est dès lors logique qu'il existe au niveau européen une entité qui puisse conseiller et assister les différents services nationaux d'inspection et qui se charge d'un échange rapide et de qualité d'informations entre les Etats-membres" de l'UE, a souligné M. Peeters dans un communiqué.

"Il ne s'agit pas d'enlever des compétences nationales (aux Etats-membres) mais de faire coopérer les différents services nationaux, de manière à ce qu'ils puissent effectuer des contrôles de manière encore plus efficace", a ajouté le vice-Premier ministre CD&V.

Plus tôt dans la journée, le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Philippe De Backer (Open Vld), s'était montré plus partagé face à la proposition de M. Juncker. Il avait affirmé trouver positif que la Commission aide les Etats membres à appliquer les règles européennes en matière de dumping social, mais s'était montré plus circonspect concernant la proposition d'une "inspection sociale européenne".

Le président de la Commission a proposé la création d'une "autorité commune" contrôlant la mise en oeuvre "partout" dans l'UE des dispositions encadrant le recours aux travailleurs détachés, aujourd'hui accusées de favoriser le dumping social. "Il est absurde qu'il y ait une autorité bancaire qui veille à ce que les normes bancaires soient respectées (dans l'UE), mais qu'il n'y ait pas d'autorité commune du marché de l'emploi assurant la justice sur le marché intérieur. Nous la créerons", a-t-il dit lors de son discours sur l'état de l'Union prononcé devant le Parlement européen à Strasbourg.



Par: rédaction 13/09/17 - 19h31