L'agresseur d'une femme enceinte condamné à 120 heures de travail

Un Liégeois âgé de 27 ans a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 120 heures de travail après avoir commis un vol avec violences sur une femme enceinte de quatre mois. La victime sortait du cabinet d'un gynécologue lorsqu'elle avait été agressée.

Les faits s'étaient déroulés en juin 2017 dans une maison médicale du centre de Liège. La victime, enceinte de quatre mois, avait consulté un gynécologue et s'apprêtait à quitter les lieux lorsqu'elle avait été violemment agressée par le prévenu qui l'avait bousculée et lui avait subtilisé son sac.

L'individu avait été poursuivi par des témoins de la scène et par la victime. Il avait été retrouvé quelques centaines de mètres plus loin, caché dans un bosquet, alors qu'il avait déjà vidé le sac de son contenu. L'homme, retenu, avait encore porté plusieurs coups à ceux qui l'avaient maîtrisé.

La dame enceinte avait subi une incapacité de plusieurs mois car elle risquait de réaliser une fausse couche après cette agression.

Le prévenu a été condamné pour ce vol avec violences commis sur une personne vulnérable ainsi que pour port d'arme. Le juge a souligné la violence intolérable manifestée à l'égard d'une femme enceinte et l'a condamné à une peine de travail de 120 heures ou, à défaut d'exécution, à une peine de 10 mois de prison.

Par: rédaction 12/10/17 - 14h05