Tariq Ramadan aurait également sévi en Belgique

© Capture d'écran RTBF.

L'islamologue et intellectuel suisse Tariq Ramadan fait déjà l'objet de deux plaintes en France pour violences sexuelles. Dans son édition de mardi, la RTBF relatait le témoignage d'une troisième victime, une Belge qui affirme elle aussi avoir subi son comportement particulièrement violent.

"C'est une relation qui débute en confiance, doucement, et au fur et à mesure, des demandes perverses, qu'il peut même imposer comme conditions à la suite de la relation. Il peut être très très violent, vous agripper très violemment, attendre de vous n'importe quelle pratique sexuelle et le demande assez agressivement. Et puis ça redescend, mais ces moments-là sont très difficiles à vivre" , explique-t-elle.

Après plusieurs mois de relation, la jeune femme, qui désire rester anonyme, a tenté de rompre. Cela s'est très mal passé. "Il promet de vous détruire, de faire de votre vie un cauchemar, il est très menaçant, et à ce moment-là on prend peur. Moi, j'ai eu peur pour ma vie", poursuit-elle.

Ramadan dénonce une campagne de calomnie
La jeune femme de confession musulmane explique avoir été contactée par l'islamologue via Facebook alors qu'elle se trouvait dans une situation de détresse. Elle songe aujourd'hui à porter plainte.

En France, Tariq Ramadan est visé par deux plaintes pour viol. La première pour des faits commis en 2012 à Paris sur Henda Ayari, une ancienne salafiste devenue militante féministe. Celle-ci a dénoncé les faits sur sa page Facebook le 20 octobre dernier dans la foulée du scandale Weinstein. Elle a également fait le récit de ces violences sur plusieurs chaînes de télévision.

L'autre plainte pour viol concerne des faits datant de 2009 dans un hôtel de Lyon. Une femme de 42 ans, "convertie à l'islam et souffrant d'un handicap aux jambes" a dénoncé "des scènes de violence sexuelle d'une grande brutalité".

Tariq Ramadan, lui, dénonce "une campagne de calomnie".

 
J'ai eu peur pour ma vie
"Sarah"
© afp.
© afp.

Par Michaël Bouche 2/11/17 - 12h50