Le sous-marin allemand retrouvé à Ostende a été identifié

Duitse WOI-duikboot gevonden voor kust van Oostende

asset 89210979

Le sous-marin allemand de la Première Guerre mondiale qui avait été retrouvé au large d'Ostende en septembre dernier a été identifié. Le chercheur et archéologue sous-marin Tomas Termote a trouvé sur place la preuve qu'il s'agissait d'un UB29. Cette découverte a été présentée mardi par M. Termote et le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, en présence de l'ambassadeur d'Allemagne en Belgique, Rüdiger Lüdeking.

Lors de la découverte l'été dernier, on ne connaissait que le type du bâtiment, à savoir un UB-II, de 36 mètres de long et quatre mètres de large. Des recherches approfondies ont été effectuées et une petite plaque avec l'inscription UB29 a été retrouvée sur l'un des lance-torpilles de la proue.

L'histoire et le palmarès du sous-marin sont de taille. Au cours de 17 patrouilles, il est parvenu à couler 36 navires. Le ferry SS Sussex figurerait également parmi ses victimes et cet incident aurait directement mené au serment de Sussex (Sussex Pledge), en vertu duquel les belligérants promettaient d'émettre un avertissement avant d'attaquer un navire marchand ou passager.

La raison de l'échouement de l'embarcation n'est pas encore connue. Il se peut qu'elle ait été endommagée et ait alors tenté de gagner le littoral belge mais elle pourrait également avoir percuté une mine. Il y avait 22 membres d'équipage à bord.

Le gouverneur a enjoint Tomas Termote à replonger quelques fois jusqu'à l'épave afin d'y récupérer des éléments détachés. Ceux-ci seront visibles à l'exposition "La Première Guerre mondiale, la bataille pour la mer du Nord" au Palais provincial à Bruges, du 21 avril au 31 août prochains. Ils seront ensuite remis au Musée maritime de Hambourg.

Le secrétaire d'État à la Mer du Nord, Philippe De Backer (Open Vld), attend maintenant le rapport d'enquête autour de l'identification afin de décider de mesures de protection, a-t-il fait savoir.

Au moins 200 épaves en mer du Nord
"Les fonds marins recèlent plus de 3 millions d'épaves dans le monde. Dans notre mer du Nord, il y en aurait pas moins de 200, remontant souvent aux deux Guerres mondiales", a commenté M. De Backer.

"Aujourd'hui, nous avons huit épaves reconnues en mer du Nord, dont le HMS Brilliant ou le sous-marin allemand U11. Elles sont conservées sur place et bénéficient de mesures de conservation spéciales. Elles restent accessibles aux plongeurs notamment, mais il y a une interdiction de mener des activités qui pourraient endommager la carcasse, comme la pêche à la ligne ou le dragage. Elles sont également reprises sur les cartes de navigation."

L'épave retrouvée en septembre jouit d'une protection spécifique car elle se trouve sur une route fort empruntée. Le gouverneur souhaite ne pas révéler la localisation exacte afin de maintenir les curieux à l'écart.

© belga.

Par: rédaction 14/11/17 - 17h10