Charleroi découvre la fibre optique

© photo news.

Première concrétisation sur le terrain du plan d'investissement annoncé par Proximus, un premier quartier de l'intra-ring carolorégien a été entièrement connecté à la fibre optique. L'évolution de ce dossier a été présentée jeudi à Charleroi.

En février dernier, Dominique Leroy, CEO de Proximus, avait détaillé le plan de la société pour l'implantation de la fibre optique dans Charleroi, au départ du centre-ville, puis dans les quinze communes qui composent l'entité. Actuellement, 21.000 kilomètres de fibre optique ont été posés par Proximus dans l'ensemble de la Belgique et l'entreprise a programmé un plan d'investissement de trois milliards sur dix ans, visant à implanter la fibre optique dans 85% des entreprises et plus de 50% des foyers dans le pays. Ce réseau à large bande concernera tant les clients résidentiels que professionnels.

Six villes ont été choisies, parmi lesquelles figure Charleroi, avant Namur et Liège, et la première étape de cette implantation a été franchie avec l'équipement en fibre optique d'un premier quartier, situé dans le cœur de la Ville-Basse, elle-même en pleine rénovation. L'intra-ring étant le premier concerné en raison de sa densité de population et de commerces, c'est ensuite le quartier de la place de la Digue et du Grand Central qui sera équipé. Proximus visera après cela le quartier de la Ville-Haute, en mettant à profit son chantier de profonde rénovation. Les cinq quartiers de l'intra-ring devraient être équipés en fibre optique à la fin de l'année prochaine, a indiqué le responsable de ce secteur de Proximus. Les étapes suivantes cibleront le Nord de la Ville, vers Gilly, puis le sud, vers Marcinelle.

L'échevin des Travaux, Eric Goffart, a insisté sur la collaboration entre les services communaux et Proximus, pour l'aboutissement de ce chantier dans les délais prévus, et avec aussi peu d'entrave que possible à la mobilité. L'implémentation de la fibre optique s'effectue par les façades des bâtiments, et donc sans nécessiter l'ouverture de trottoirs ou de voiries. Ce système va également amener la disparition progressive des cabines de Proximus qui pouvaient aussi constituer une gêne pour les piétons. La fibre optique, outre l'amélioration du flux des entreprises et du confort des particuliers, permettra de nouvelles applications dans les domaines de la sécurité et de la mobilité, a-t-il souligné.

Symboliquement, la première maison particulière désormais connectée à la fibre optique, le long du quai Rimbaud, est aussi une de celles qui participent chaque année, par son caractère particulier, aux "Journées du Patrimoine", ouvertes au grand public.

Par: rédaction 30/11/17 - 14h59