Grève au Château de Limelette

© Google street view.

Les membres du personnel de l'hôtel quatre étoiles Le Château de Limelette, à Ottignies, se sont rassemblés mardi matin devant l'établissement et ont confirmé leur intention, annoncée dès lundi, d'arrêter le travail. Malgré de nouvelles promesses de la direction concernant le paiement des salaires et de futurs investissements dans les infrastructures, les travailleurs ont décidé de ne pas reprendre le service avant lundi. Le 19 février, d'après le front commun syndical, le tribunal de commerce examinera une citation en faillite introduite par l'ONSS à l'encontre du Château de Limelette.

Les cuisines du restaurant et le spa du Chateau de Limelette sont fermés depuis quelques jours et d'après les syndicats, il restait mardi moins d'une demi-douzaine de clients dans l'établissement.

La situation de celui-ci se dégrade depuis des mois, faute d'investissements et les promesses de la direction aux représentants des travailleurs n'ont pas été suivies d'effets. D'après les syndicats, l'ONSS a introduit une citation en faillite contre le Château de Limelette après avoir constaté des impayés avoisinant 300.000 euros concernant les derniers mois de 2017.

"Cette citation sera examinée lundi à Nivelles. Pour l'instant, la direction continue de promettre que la situation va se régler, et espère une procédure en réorganisation judiciaire. Mais les travailleurs sentent qu'on est au bout du bout, et ils ont décidé de ne pas se fier à ces nouvelles promesses. Ils ont décidé de ne pas reprendre le travail avant lundi. Ils prendront une décision sur base de ce qui va se passer au tribunal de commerce", indique le secrétaire CSC Alimentation et Service Christophe Cruquenaire.

Par: rédaction 13/02/18 - 16h38