Quatre aspirants-commissaires de police suspectés de tricherie

© photo news.

Quatre élèves de l'académie nationale de police sont suspectés d'avoir triché lors de leurs évaluations, rapporte le Soir Mag dans son édition hebdomadaire à paraître ce mercredi. Ces aspirants-commissaires auraient subtilisé la clef du bureau des formateurs sur le trousseau de clés d'une femme de ménage avant de s'introduire dans le local et d'y consulter les formulaires de test.

L'affaire a été mise au jour lors de la proclamation des résultats de la dernière promotion, le 28 février dernier, selon le Soir Mag. La direction de l'Ecole nationale des officiers a annoncé la suspension du prononcé des résultats de quatre personnes, dans l'attente des conclusions d'une enquête disciplinaire pour tricherie.

La police fédérale a confirmé l'ouverture d'une enquête disciplinaire, mais pas le modus operandi. "Une procédure est initiée pour mettre en lumière la manière dont cela s'est produit. On ne sait d'ailleurs pas encore si une personne a eu connaissance des réponses et les a transmises aux trois autres, ou si les quatre sont directement impliqués. Dans tous les cas, il s'agit d'un comportement grave, incompréhensible de la part de n'importe quel policier, officier ou non", a indiqué le service communication de la police fédérale interrogé par le magazine.

Les quatre aspirants se trouvaient au terme de leur cursus et certains avaient été désignés pour de futurs postes à responsabilités. L'enquête disciplinaire devra permettre de déterminer leur sort.

Par: rédaction 13/03/18 - 19h19