Excursion dans un bar clandestin

© thinkstock.

La nuit est tombée et c'est avec curiosité que l'on pousse la porte d'un salon de coiffure plongé dans le noir. Pas de signe distinctif, seuls les habitués savent où s'arrêter. Au fond, une porte s'ouvre. Ambiance tamisée, rires et musique en fond de scène, cocktails sirotés en petits groupes, voilà à quoi ressemble un speakeasy new-yorkais.

Ces bars clandestins trouvent leur origine dans l'époque de la prohibition, qui a duré de 1920 à 1933 aux États-Unis. La vente d'alcool ayant été interdite, on se réunissait dans des lieux secrets, appelés speakeasies, ce qui se traduirait par "parler doucement" ou "parler facilement". C'était la période de tous les excès: les cocktails se faisaient avec des ingrédients "maison", ce qui constituait un véritable pari pour la santé des consommateurs.

Aujourd'hui, les speakeasies sont devenus la coqueluche des jeunes new-yorkais. On découvre ainsi une facette de l'histoire américaine, une nostalgie affirmée pour les codes, les lieux secrets et le frisson de l'interdit. Dissimulés dans des restaurants, des magasins d'antiquités, des appartements ou des cabines téléphoniques, seuls les initiés pourront y entrer. Dans certains bars, vous devrez même donner un mot de passe ou descendre par une trappe située dans le plancher.

Chaque speakeasy affirme subtilement son identité: murs de bois lambrissés, cocktails raffinés ou fantaisistes, quelques notes de jazz pour partir dans un nouvel univers. Les speakeasies sont présents dans de nombreuses grandes villes américaines telles que Los Angeles, San Francisco, Chicago ou Seattle et ont même traversé l'Atlantique pour s'installer à Londres ou Paris.

Voici quelques adresses à découvrir:
PDT (Please Don't Tell)
Le plus célèbre des speakeasies new-yorkais, situé dans l'East Village! On y entre par une cabine téléphonique située dans le restaurant Crift Dogs. Pour ne rien gâcher, il parait que c'est un des meilleurs bars de New-york.

Ladies and Gents
L'entrée de ce bar londonien est située à l'intérieur de toilettes publiques datant de l'époque victorienne. Il est célèbre pour ses cocktails à la liqueur fait par des mixologistes exaltés.

Blaine
Murmurez le mot de passe et une porte s'ouvrira derrière ce qui parait être une cage d'escalier inutilisée dans le 8e arrondissement de Paris. Confortablement installé dans des fauteuils en velours, on sirote un cocktail accompagné par quelques accords de jazz.

À une époque où tout semble permis et peu de choses restent inconnues, se rendre dans un lieu secret apporte une certaine touche d'élégance. Un seul mot donc: cherchez-les !

Par: rédaction 13/01/18 - 09h00