Un Belge interdit d'entrée en Nouvelle-Zélande pour un paquet de saucisses

Un voyageur belge, qui retournait en Nouvelle-Zélande avec un visa de travail, s'est vu refuser l'entrée sur le territoire néo-zélandais pour avoir tenté d'y introduire, dans ses bagages, deux saucissons emballés ainsi qu'un paquet de saucisses. Les faits ont eu lieu dimanche à l'aéroport d'Auckland, et sont rapportés par le "ministère des industries primaires" du pays des "Kiwis".

Selon les autorités néo-zélandaises, le passager, taxé de "contrebandier de saucisses", a été prié de quitter le pays. La charcuterie délictueuse, trois petits paquets de viande sous vide, selon une photo relayée par des médias locaux, a été "interceptée".

Le voyageur belge avait tenté de les garder cachés dans son sac à dos, sans les déclarer, au moment de passer les contrôles de biosécurité à l'aéroport d'Auckland. Un contrôleur scannant les bagages a cependant détecté les produits, "qui se sont avérés être des saucissons et des saucisses de porc, deux produits pouvant être porteurs de maladies potentiellement lourdement dommageables pour l'agriculture de Nouvelle-Zélande", précise le ministère.

Le Belge, dont on ne connait ni l'âge ni la région d'origine, a admis qu'il avait eu l'intention de cacher l'existence de ces viandes du pays aux autorités locales en charge de la biosécurité.

Les Etats insulaires isolés, comme l'Australie et la Nouvelle-Zélande, appliquent des règles très strictes quant aux bagages pouvant transporter et transmettre à la population, au bétail, aux cultures locales ou à la faune ou la flore des bactéries, maladies ou éléments naturels à risque de perturber l'équilibre fragile de ces territoires coupés du reste du monde. Les fruits frais venant de l'extérieur, par exemple, même ceux ayant été distribués aux passagers dans l'avion, ne peuvent y être emportés.

Par: rédaction 12/01/18 - 02h20