De la viande brésilienne périmée dans nos assiettes?

© afp.

Le gouvernement brésilien met tout en oeuvre pour limiter la crise dans le secteur de la viande depuis que plusieurs entreprises brésiliennes sont soupçonnées d'avoir mis sur les marchés interne et international de la viande périmée. Le président Michel Temer a invité ce week-end les ambassadeurs étrangers à aller manger un steak d'origine brésilienne.

Le président brésilien et son ministre de l'Agriculture ont organisé ce week-end des rencontres avec des diplomates de pays importateurs de viande, dont plusieurs de l'Union européenne.

Campagne de séduction
Le but était de leur assurer que les abattoirs locaux étaient correctement surveillés et que la viande brésilienne ne représentait aucun risque à la consommation. Après les rencontres, le président a invité les diplomates à aller manger un steak. Il s'est rendu dans un restaurant avec 19 ambassadeurs.

Premier exportateur mondial
Un vaste scandale sanitaire secoue actuellement le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille. Plusieurs entreprises, dont le plus gros producteur mondial de boeuf JBS, sont soupçonnées d'avoir mis sur le marché de la viande périmée en la traitant avec des produits chimiques.

Arrestations
Vingt personnes ont déjà été arrêtées dans ce cadre, tandis que des dizaines de fonctionnaires chargés des contrôles de qualité ont été suspendus. Selon le ministère brésilien de l'Agriculture, trois sites de production ont déjà été fermés et vingt-et-un autres ont été placés sous supervision spéciale.

Quelque 4.837 entreprises brésiliennes sont actives dans la production de viande. Le secteur représente 13 milliards d'euros d'exportations vers 160 pays.

Par: rédaction 20/03/17 - 11h03