La réponse du président philippin au Parlement européen: "Pourquoi venez-vous nous faire chier?"

© ap.

Les députés européens sont "fous", a estimé le président philippin Rodrigo Duterte en réponse à une résolution du Parlement européen qui a condamné la semaine passée le "nombre élevé d'exécutions extrajudiciaires" dans la guerre contre la drogue.

"Je ne comprends pas ces fous. Pourquoi essayez-vous de vous imposer? Pourquoi ne vous occupez-vous pas de vos propres affaires?", a déclaré Duterte en voyage officiel dans la capitale birmane Naypyidaw. "Pourquoi venez-vous nous faire chier?", a ajouté Rodrigo Duterte, connu pour son franc-parler et qui se répand souvent en injures contre toute personne osant le critiquer.

Éradication des traficants de drogue
Ce dernier a été élu président l'an dernier en promettant d'éradiquer le fléau de la drogue en faisant abattre des dizaines de milliers de personnes, trafiquants et toxicomanes. Depuis son entrée en fonctions fin juin, la police a annoncé avoir tué 2.500 personnes lors d'opérations antidrogue mais les organisations de défense des droits de l'Homme évoquent plutôt 5.000 morts. Amnesty International et Human Rights Watch estiment que des crimes contre l'humanité sont peut-être commis aux Philippines.

"Meutres illégaux"
Dans leur résolution, les élus européens avaient demandé la semaine passée aux Nations unies d'ordonner une "enquête internationale indépendante" sur ces "meurtres illégaux". Ils évoquaient des "informations crédibles" selon lesquelles la police philippine "maquille des preuves pour justifier des meurtres extrajudiciaires".

"Plus de gens vont mourir"
Le gouvernement du président Duterte devrait "donner la priorité à la lutte contre les trafiquants et les barons de la drogue, plutôt qu'à la poursuite des petits consommateurs", estiment encore les eurodéputés. Dans son discours dimanche, Duterte a réaffirmé qu'il allait poursuivre sa politique. "Plus de gens vont mourir. Je l'ai dit, je ne vais pas m'arrêter. Je continuerai jusqu'à ce que le dernier seigneur de la drogues des Philippines soit tué et que les derniers revendeurs quittent les rues", a-t-il déclaré.

Par: rédaction 20/03/17 - 11h44