Dernier baroud télévisé avant le premier tour (direct vidéo)


Présidentielle 2017 : 15 minutes pour... par francetvinfo

Jeudi soir, c'est sur l'antenne de France 2 que se livre le dernier baroud télévisé des 11 candidats à l'élection présidentielle française, 3 jours avant un premier tour qui devrait se jouer, si l'on peut en croire les sondages, entre Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon. Quatre prétendants qui se tiennent dans la marge d'erreur des enquêtes d'opinion pour un scénario inédit dont l'épilogue est attendu le soir du 7 mai.

Mais ce jeudi, ce sont encore 11 candidats qui occupent le devant de la scène pour leur dernière grande apparition télévisée après le débat à 5, les 4 favoris plus Benoît Hamon, organisé le 20 mars par TF1 et celui du 4 avril avec l'ensemble des candidats retransmis par BFM TV et CNews. Avec des règles simples: 15 minutes pour chaque candidat, en direct mais séparément. Pas de débat donc mais une tribune où chacun doit répondre aux questions des journalistes, David Pujadas et Léa Salamé, sur 2 thèmes choisis par la rédaction.

Chaque prétendant bénéficie également d'une carte blanche sur la question de son choix tandis que tous les participants doivent se retrouver, peu avant 23h00, pour une conclusion de 2 minutes 30 chacun, toujours en direct.

Jean-Luc Mélenchon pour débuter
A l'issue d'un tirage au sort, c'est Jean-Luc Mélenchon qui doit ouvrir le bal. Les entretiens s'enchaîneront ensuite tous les quarts d'heure avec Nathalie Arthaud, Marine Le Pen, François Asselineau, Benoît Hamon, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou, Emmanuel Macron, Jacques Cheminade, Jean Lassalle et François Fillon. A noter qu'en fin de soirée, un autre ordre de passage a été déterminé, toujours pas tirage au sort, pour les conclusions. Si c'est à nouveau Jean-Luc Mélenchon qui prendra la parole le premier, il sera suivi par Hamon, Fillon, Poutou, Lassalle, Cheminade, Asselineau, Dupont-Aignan, Arthaud, Macron et Le Pen.

Format inédit
Ce format est inédit à la télévision française où, depuis 1974, seul un débat est organisé entre les 2 tours de l'élection présidentielle. Cette année, cette confrontation aura lieu le 3 mai prochain. "Le débat c'est formidable, c'est les 'punchlines', les petites phrases, les postures mais 3 jours avant le scrutin, ce n'est pas ce dont les citoyens ont besoin", a assuré le directeur de l'information de France Télévisions, Michel Field, interrogé par l'AFP.

"On ne va pas aller vers la politique spectacle mais vers une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a-t-il ajouté alors que la tenue-même de l'émission de ce jeudi est restée longtemps incertaine. Il a en effet fallu attendre mardi pour que la télévision publique française confirme l'organisation de son émission politique, avec les 11 candidats et sous la forme d'entretiens individuels.

Privilégiant initialement un débat, France 2 a dû revoir sa copie après que plusieurs candidats, dont Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, eurent menacé de ne pas y participer, suscitant l'inquiétude du CSA.

Reste à savoir si cette émission, également retransmise sur France Inter, TV5 Monde et France Info, permettra aux candidats de convaincre et de grapiller des voix supplémentaires. A moins de 72 heures du scrutin et alors que le nombre d'indécis et d'abstentionnistes potentiels reste particulièrement important, l'enjeu est de taille.

Par: rédaction 20/04/17 - 20h13