Des gardes du corps d'Erdogan agressent des militants kurdes

Deux personnes ont été arrêtées et neuf blessées lors d'affrontements, mardi 17 mai, entre des partisans du président turc, Recep Tayyip Erdogan, et des manifestants kurdes qui protestaient contre sa visite à Washington.

Les heurts se sont produits devant la résidence de l'ambassadeur de Turquie à Washington, où le chef de l'Etat turc s'est rendu après son entretien à la Maison Blanche avec le président Donald Trump. La police n'a pas pu empêcher les manifestants des deux bords de s'affronter.

PYD
Les gardes du corps du président turc ont attaqué des manifestants qui brandissaient le drapeau des milices kurdes syriennes du PYD, qu'Ankara considère comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (séparatiste kurde turc), selon des médias.

9 personnes hospitalisées
La police a finalement pu ramener le calme, mais neuf personnes ont été hospitalisées, dont une gravement blessée, selon les services d'urgence.

© getty.
© epa.
© afp.
© epa.
© epa.
© epa.
© epa.

Christophe Da Silva (avec AFP) 17/05/17 - 14h03