Tollé aux Pays-Bas contre une proposition de port du voile ou de la kippa dans la police

© ANP.

Le chef de corps de la police d'Amsterdam a provoqué vendredi une levée de boucliers aux Pays-Bas pour avoir proposé d'autoriser le voile musulman ou la kippa juive pour les policiers.

Au moins six grands partis politiques se sont opposés dans la presse au projet du commissaire Pieter-Jaap Aalbersberg d'introduire le voile pour l'uniforme de police féminin ou de la kippa pour les policiers en vue de diversifier les autorités de maintien de l'ordre public dans la capitale néerlandaise, selon la presse.

Plus de la moitié (52%) des résidents d'Amsterdam sont d'origine non-néerlandaise, selon M. Aalbersberg, ce qui n'est pas reflété dans la composition de la police de la ville où 18% des agents sont d'origine étrangère.

Mais de grands partis politiques, dont les libéraux du VVD, qui ont remporté le plus de sièges aux législatives de mars, les progressistes D66 et le Parti socialiste (SP), sont immédiatement montés au créneaux pour dénoncer le projet.

"Nous soutenons un élan vers plus de diversité, mais autoriser le voile n'est pas la bonne manière de le faire", a réagi la députée VVD Ockje Tellegen. "Il est faux de dire que des tas de femmes écartent une carrière dans la police juste parce qu'elles n'ont pas le droit de porter le voile."

Pour le député SP Ronald van Raak, "Amsterdam ne peut pas décider de faire les choses différemment": "le même uniforme de police est porté à travers tout le pays", a-t-il souligné.

En 2011, la police néerlandaise a adopté un code de conduite qui interdit de porter tout symbole religieux "étant donné que cela ne cadre pas avec la neutralité de la police".

Par: rédaction 19/05/17 - 19h03