Violences à Charlottesville: Trump condamne la violence "venant de diverses parties"

© reuters.

Le président américain Donald Trump a condamné samedi les violences qui ont fait un mort samedi à Charlottesville (Virginie) lors d'un rassemblement de mouvements d'extrême droite, sans vouloir pointer de responsabilités sur les manifestants ou sur leurs opposants.

"Nous condamnons dans les termes les plus forts possibles cette énorme démonstration de haine, de sectarisme et de violence venant de diverses parties", a-t-il déclaré depuis Bedminster (New Jersey), où il passe ses vacances.

"Cela fait longtemps que notre pays connaît cela. Ce n'est pas Donald Trump, ce n'est pas Barack Obama, cela se passe depuis très longtemps", a-t-il assuré. "Je pensais, comme tout le monde, que les blessures de notre pays allaient guérir, et elles vont guérir", a-t-il également déclaré.

Les violences à Charlottesville ont opposé des militants antiracistes et des membres de l'extrême droite américaine, dont le Ku Klux Klan et des néo-nazis, réunis pour dénoncer le projet de la mairie d'enlever d'un jardin municipal la statue d'un général sudiste favorable à l'esclavage.

"Nous devons TOUS nous unir et condamner tout ce qui représente la haine. Il n'y a pas de place en Amérique pour ce type de violences", avait dans un premier temps tweeté le président Donald Trump.

© ap.

Par: rédaction 12/08/17 - 23h15