Les flammes atteignent les luxueux quartiers de Los Angeles

© photo news.

Plusieurs incendies faisaient rage mercredi autour de Los Angeles, derniers en date d'une série noire pour la Californie. Plus de 200.000 personnes avaient ordre d'évacuer et des milliers d'habitations étaient menacées notamment dans le luxueux quartier de Bel-Air.

Les autorités de Californie ont, pour la première fois, lancé l'alerte maximale "violette" en raison des vents atteignant près de 130 km/h dans les hauteurs.

Les autorités ont évacué 150.000 personnes dans le nord de la Cité des anges. Au moins 50.000 autres ont reçu pour instruction de quitter leur domicile dans le comté de Ventura, qui longe le Pacifique et s'enfonce à l'est dans les terres vers la ville bucolique d'Ojai.

C'est dans toute cette zone que brûle l'incendie appelé "Thomas", qui s'est propagé de manière fulgurante en deux jours seulement. Il restait hors de contrôle mercredi après-midi. Il menaçait 12.000 structures après en avoir déjà calciné 150.

Un nuage de fumée noire sur toute la mégapole
Une victime est pour le moment à déplorer et le bilan des destructions devrait fortement augmenter ont prévenu les pompiers. Plus de 32.000 hectares ont déjà été avalés par les flammes en moins de deux jours.

En pleine agglomération de Los Angeles, les incendies "Skirball" et "Getty" ont démarré au petit jour mercredi. Un nuage de fumée noire se répandait sur toute la ville, visible à des dizaines de kilomètres à la ronde et par satellite.

© afp.
© photo news.

Par: rédaction 7/12/17 - 11h18