La Chine ferme le site de Marriott après sa gaffe sur le Tibet

© afp.

La Chine a fait fermer le site internet en mandarin de Marriott après une bourde diplomatique: dans un questionnaire en ligne, le groupe hôtelier présentait la région chinoise du Tibet comme un pays distinct, suscitant une polémique qui s'étendait vendredi à d'autres groupes occidentaux.

Les autorités de Shanghai chargées de la régulation d'internet ont déclaré dans un communiqué avoir ordonné jeudi soir à la chaîne hôtelière américaine de fermer son application mobile et son site pendant une semaine.

Excuses
Marriott, qui fait actuellement l'objet d'une enquête de ces services sur cette affaire, avait déjà présenté ses excuses et corrigé le questionnaire qui demandait aux membres du programme de fidélité du groupe d'indiquer leur pays de résidence. Parmi les options proposées figuraient notamment le Tibet, Hong Kong, Macao et l'île de Taïwan.

Or, la Chine affirme posséder une souveraineté indiscutable sur ces territoires et réagit fermement à toute tentative de les présenter comme des entités indépendantes.

"Nous accueillons les entreprises étrangères désirant investir et se développer en Chine", a indiqué vendredi Lu Kang, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "Mais elles doivent respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Chine, ainsi que les sentiments du peuple chinois."

Par: rédaction 12/01/18 - 12h50