Aucune action unilatérale américaine en vue au Pakistan

© ap.

Le chef du commandement militaire américain central (CENTCOM), le général Joseph Votel, a assuré le Pakistan que les Etats-Unis "n'envisagent aucune action unilatérale" sur son territoire, a indiqué vendredi le chef de la puissante armée pakistanaise.

Le général Qamar Javed Bajwa, qui s'est entretenu au cours de la semaine au téléphone avec le général Votel, s'est également vu assurer que les "turbulences" actuelles dans les relations entre les deux pays liées à un récent tweet accusateur du président américain Donald Trump n'étaient qu'"une phase temporaire", selon un communiqué de l'armée.

Les Etats-Unis ont indiqué la semaine dernière qu'ils pourraient suspendre jusqu'à 2 milliards de dollars d'aide au Pakistan, accusé d'être trop complaisant à l'égard de groupes insurgés comme les talibans afghans ou leurs alliés du réseau Haqqani.

Mesure "contreproductive"
Islamabad a réagi en qualifiant cette mesure de "contreproductive" et en accusant Washington d'ignorer les lourds sacrifices consentis par le pays dans la lutte contre le terrorisme.

L'annonce américaine a donné lieu à des spéculations sur de possibles nouvelles opérations ou frappes de drones dans les régions frontalières de l'Afghanistan, où des groupes insurgés ont longtemps opéré en toute impunité.

M. Votel a informé Bajwa que "les Etats-Unis n'envisagent pas d'action unilatérale à l'intérieur du Pakistan mais sont en quête de coopération pour agir (contre) les citoyens afghans qui, de l'avis des Etats-Unis, utilisent le sol pakistanais contre l'Afghanistan", selon le texte.

"Le général a dit apprécier le rôle du Pakistan dans la guerre contre le terrorisme et s'attend à ce que les turbulences en cours demeurent une phase temporaire", poursuit le communiqué.

"Trahison"
De son côté, le général Bajwa a fait savoir à son interlocuteur que "la nation pakistanaise tout entière s'est sentie trahie à la suite des récentes déclarations américaines malgré des décennies de coopération".

Pour autant, Islamabad poursuivra ses efforts de lutte contre le terrorisme "même sans soutien financier américain, conformément à nos intérêts nationaux" et "soutiendra toutes les initiatives de paix en Afghanistan en dépit d'une tendance à faire du Pakistan un bouc émissaire".

"Nous ne demanderons pas le rétablissement de l'aide financière mais la reconnaissance honorable de nos contributions, de nos sacrifices et de notre détermination constante à lutter contre le terrorisme", a poursuivi M. Bajwa.

Par: rédaction 12/01/18 - 16h00