Protestations pour empêcher l'ex-président arménien de devenir Premier ministre

© photo news.

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté lundi à Erevan, la capitale arménienne, pour protester contre le maintien au pouvoir de l'ex-président Serge Sarkissian, proposé au poste de Premier ministre, et un affrontement avec la police a fait des blessés.

Les manifestants ont voulu se rendre au Parlement arménien, après avoir défilé dans le centre-ville, à l'appel du leader de l'opposition Nikol Pachinian, et bloqué les rues principales, a constaté une journaliste de l'AFP.

Empêchés d'avancer par des barbelés installés non loin du Parlement par la police, les manifestants ont tenté de forcer le passage et la police a alors utilisé des grenades assourdissantes. Plusieurs personnes, parmi lesquelles M. Pachinian et des policiers, ont été légèrement blessées.

"Nous sommes des personnes pacifiques. Notre objectif est d'empêcher -sans violence ou recours à la force- Serge Sarkissian de diriger le pays pour la troisième fois consécutive", a assuré plus tôt dans la journée M. Pachinian, alors que les manifestants scandaient à ses côtés "l'Arménie sans Serge! ", "Serge est un menteur! ".

Le Parti républicain au pouvoir a pour sa part officiellement présenté lundi au Parlement la candidature de Serge Sarkissian, 63 ans, au poste de Premier ministre. Le vote à l'issue duquel M. Sarkissian devrait être sans surprise élu à ce poste clé dans cette ex-république soviétique du Caucase est attendu mardi.

L'ancien président brigue le poste de Premier Ministre © photo news.

Par: rédaction 16/04/18 - 16h58