Un scientifique belge se tue en ULM au Niger

© epa.

Une enquête est ouverte au Niger suite au crash mortel, le 5 avril dernier, de l'ULM à bord duquel se déplaçait Philippe Bouché, un scientifique liégeois, spécialiste des éléphants en Afrique de l'Ouest, rapportent mercredi les journaux du groupe Sudpresse. Les affaires étrangères ont confirmé avoir été avisées du décès.

Né à Alger en 1970, Philippe Bouché a vécu les premières années de sa vie au Rwanda. De retour en Belgique, il a effectué un graduat en Eaux et Forêts à l'institut agronomique de La Reid avant d'entreprendre une licence en biologie avec une orientation en zoologie. Particulièrement intéressé par les éléphants, il a ensuite effectué un master en gestion de la faune sauvage. Durant ses études, il s'est rendu à plusieurs reprises en Afrique.

Photos aériennes
Depuis 2001, il résidait à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, où il vivait sa passion pour les pachydermes qui est devenue son métier. "Mon époux effectuait diverses missions dans les pays avoisinants. Il recensait les animaux, prenait des photos aériennes", détaille Doris Renkens. Spécialiste de la conservation animale en Afrique de l'Ouest et des éléphants, il a notamment travaillé pour l'Union européenne et les Nations unies.

Un trajet long de 600 km
Le 2 avril dernier, le scientifique a quitté Ouagadougou pour rejoindre Niamey, la capitale du Niger et le parc W à Tapoa. Comme régulièrement, il effectuait le déplacement en ULM. "Il y avait environ 600 kilomètres. Par les routes, cela aurait pris beaucoup de temps, sans oublier le fait qu'elles sont dangereuses", explique sa veuve, qui ajoute que l'ULM avait déjà permis à Philippe d'effectuer des rapatriements de blessés et ainsi de sauver des vies.

Enquête
Le 5 avril, alors qu'il était en mission, Philippe Bouché a été victime d'un accident d'ULM. Les circonstances des faits ne sont pas encore connues et une enquête de l'aviation civile au Niger devrait permettre de déterminer l'origine du crash. Les funérailles du scientifique qui a notamment travaillé avec Tanguy Dumortier pour le Jardin extraordinaire sont célébrées ce mercredi à la collégiale Saint-Barthélémy à Liège.

Par: rédaction 25/04/18 - 10h44