L'Etat français réclame 400.000 euros à des parents d'élèves

© photo news.

Des parents d'élèves d'une école du sud-ouest de la France ont été condamnés pour dénonciation calomnieuse envers un professeur.

La note est à la hauteur de la gravité des faits. La justice française vient de mettre un terme à un long épisode judiciaire introduit en 2013. À cette
époque, les parents de 36 élèves d'une école de Biscarrosse (Landes) accusent un professeur d'éducation physique de brimades, humiliations et de violence physique au point de solliciter le ministère de l'Education précise le site 20minutes.fr.

Une plainte classée sans suite par la justice cinq ans après les faits et qui se retourne contre les plaignants. Car le professeur incriminé a décidé de les attaquer en diffamation. "Il a été détruit psychologiquement. Il s'est retrouvé isolé socialement, a dû faire face à une violence inouïe. Ces parents n'ont pas pris la mesure de ce qu'ils faisaient", a déclaré son avocate.

En arrêt maladie depuis le début de cette affaire, le professeur a obtenu gain de cause auprès de la Cour d'appel de Pau qui a confirmé les faits de dénonciation calomnieuse. Les parents vont devoir non seulement l'indemniser, mais sont également redevables auprès de l'Etat français qui leur réclame la modique somme de 397.000 euros. Tel est pris qui croyait prendre.

Par: rédaction 16/05/18 - 13h45