Federer n'a jamais été aussi près de remonter sur le trône

© photo news.

Finaliste à Montréal, Roger Federer pourrait récupérer sa place de numéro un mondial à l'issue du Masters 1000 de Cincinnati la semaine prochaine. Voici les conditions que doit remplir le champion suisse pour remonter sur la plus haute marche du tennis mondial.

Auteur d'une saison aussi éblouissante qu'inattendue, Roger Federer, 36 ans, a désormais toutes les cartes en main pour récupérer la place de numéro un mondial. Une position dominante qu'il a conservée durant 302 semaines (un record) et qu'il avait abandonnée en novembre 2012.

La chantilly sur le gâteau que sont les titres en Grand Chelem
Pourtant, la place de numéro un mondial ne figurait pas sur la liste des objectifs du meilleur tennisman de l'histoire. Comme il l'affirmait lui-même, Federer joue désormais pour le plaisir et surtout pour enrichir un palmarès déjà impressionnant. La place de numéro un constitue en quelque sorte la chantilly sur le gâteau que sont les titres en Grand Chelem et autres Masters 1000. Et Federer ne compte pas faire la fine bouche.

N'ayant aucun point à défendre et donc tout à gagner jusqu'à la fin de l'année puisqu'il avait dû faire l'impasse sur la seconde moitié de la saison passée, les chances étaient grandes pour que Federer remonte sur le trône. Si les observateurs le voyaient réussir cet exploit à l'issue de l'US Open en septembre, la défaite de Nadal, lui aussi tout près de chiper la première place à Murray, face au surprenant Shapovalov a précipité les choses.

Un nouveau record pour Federer
En effet, Federer pourrait devenir le plus vieux numéro un mondial de l'ère Open après le Masters 1000 de Cincinnati qui se déroule cette semaine. S'il remporte ce soir la finale à Montréal face à l'Allemand Alexander Zverev, Federer remontera sur le trône s'il fait mieux que Nadal la semaine prochaine dans l'Ohio.

Federer numéro un si...
En cas de défaite face à Zverev, qui avait subi une raclée en bonne et due forme face au Maître en finale à Halle à la fin juin (6/1, 6/3 en 52 minutes de jeu), le Bâlois devra rallier au moins le dernier carré à Cincy. Et si le Majorquin accède lui aussi aux demi-finales, Federer devra dans ce cas obligatoirement s'imposer dans l'Ohio, un tournoi qu'il a déjà remporté à sept reprises. Tous les feux semblent donc au vert pour l'Helvète.

Maxime Czupryk 13/08/17 - 18h32