Le président de l'UEFA très dur: "Ils avaient le temps, ils ne l'ont pas fait"

© epa.

L'UEFA a annoncé jeudi, via son président Aleksander Ceferin, avoir renoncé à organiser l'Euro 2020 à Bruxelles. "Nous étions en discussion avec Bruxelles depuis longtemps. Ils étaient incapables de nous fournir les documents et les garanties. Ils avaient le temps, ils ne l'ont pas fait", a raconté M. Ceferin.

Le Comité exécutif de l'UEFA a décidé "à l'unanimité" de retirer ces quatre matches à Bruxelles, devant l'incapacité des organisateurs belges à garantir que le stade en projet serait livré à temps, a déclaré M. Ceferin.

"En raison de l'incapacité du projet Eurostadium à répondre aux conditions posées par l'UEFA, les quatre matches initialement prévus à Bruxelles sont reprogrammés à Wembley", a déclaré le patron de l'UEFA, lors d'une conférence de presse.

"Le risque était trop grand pour l'UEFA"
"Des experts ont estimé que le risque pour l'UEFA était trop grand. D'abord, il semblait que ce serait un problème pour Bruxelles de finir le stade à temps. Et si le stade n'avait pas été fini à temps, il aurait alors été difficile pour nous de trouver une solution alternative", a ajouté le président slovène de l'instance européenne.

Wembley, qui accueillera également les demi-finales et la finale, se voit attribuer trois matches de groupes et un huitième de finale en plus, en lieu et place de la capitale belge et européenne. Le match d'ouverture pour lequel Bruxelles était en lice, se déroulera au Stade Olympique de Rome.

A noter que, à l'issue d'un tirage effectué jeudi, Rome et Bakou accueilleront les matches du groupe A, Saint-Petersbourg et Copenhague le groupe B, Amsterdam et Bucarest le groupe C, Londres et Glasgow le groupe D, Bilbao et Dublin le groupe E et Munich et Budapest le groupe F.

Par: rédaction 7/12/17 - 16h51