Stade national: "Chronique d'un échec annoncé" pour le cdH

© photo news.

L'échec de la candidature de Bruxelles pour accueillir des matches du championnat d'Europe de football 2020 constitue une "gifle magistrale" pour les autorités de la Ville, pour l'image de Bruxelles ainsi que pour le gouvernement fédéral, incapable d'endosser un rôle d'arbitre et de facilitateur, a estimé jeudi le cdH.

Pour les centristes, le dossier était vicié dès que les autorités bruxelloises ont décidé de faire construire le futur stade national en dehors de la Région bruxelloise, où elles n'avaient aucune possibilité de réellement pouvoir agir.

"Même la condition sine qua non, à savoir la garantie qu'un club résident - le RSC Anderlecht en l'occurrence - y prenne ses quartiers, n'a jamais été bétonnée", rappelle le cdH bruxellois, qui dénonce les coups de canif successifs portés à la promesse que le projet ne coûterait pas un centime au contribuable bruxellois.

Toutefois, la décision de l'UEFA de se passer de Bruxelles en 2020, "aussi déplorables qu'en soient les raisons, peut malgré tout être une opportunité pour repartir sur des bases nouvelles qui s'appuieraient sur une relocalisation de la future enceinte en Région bruxelloise - les solutions de rechange sont multiples - et qui maintiendraient dans la capitale de l'Europe l'organisation du Mémorial Van Damme", indiquent Benoît Cerexhe, Joëlle Milquet et Hamza Fassi-Fihri, chefs de file du cdH à Bruxelles.

Par: rédaction 7/12/17 - 17h11