Le président de Sion interdit de stade après avoir frappé un consultant

© epa.

Le président du FC Sion (D1 suisse), Christian Constantin, a été condamné à 14 mois d'interdiction de stade pour avoir frappé un consultant de la télévision à l'issue d'un match, jeudi par la commission de discipline de la Ligue suisse de football.

Le 21 septembre, à Lugano, à l'issue d'une rencontre de championnat remportée par son équipe (2-1), le président du FC Sion s'en était pris physiquement à l'ancien entraîneur Rolf Fringer, présent en bordure du terrain en tant que consultant pour la chaîne de télévision Teleclub, qui retransmettait le match en direct.

La commission de discipline de la Ligue a estimé que "le comportement violent de Christian Constantin à l'encontre de Rolf Fringer, d'ailleurs nullement démenti par le principal intéressé, constitue à l'évidence une violation des règles de conduite que doit observer toute personne exerçant des fonctions au sein d'un club de football, à fortiori lorsqu'il s'agit du président".

Constantin, qui a ainsi "très gravement enfreint le règlement disciplinaire de la Ligue", a été condamné à une interdiction de stade (terrain, vestiaires, tribune...) de 14 mois pour les matches de Championnat, de Coupe et les rencontres de l'équipe de Suisse. Il a également écopé d'une amende de 100.000 francs suisses (86.500 euros).

Récidive
Constantin avait déjà écopé d'une interdiction de stade de quatre mois en 2008 dans une affaire "qui présente de nombreuses similitudes avec le cas présent".

Le président controversé du FC Sion peut faire appel de cette décision dans les cinq jours mais son appel ne suspendra pas son interdiction de stade, a décidé la Ligue.

Une procédure est également ouverte par la Ligue à l'encontre de son fils, Barthélémy Constantin, directeur sportif du club.

Le club, où évolue Pelé Mboyo, est sixième du championnat de Suisse avec 12 points en dix rencontres.

Par: rédaction 12/10/17 - 12h35