"Tous les quatre ont été incroyables, on a quelque chose à jouer en finale"

© belga.

"C'est magnifique, grandiose", a commenté Jacques Borlée, tout sourire, après le nouvelle qualification de ses Belgian Tornados en finale du 4X400 m d'un grand championnat. Ils courront leur 5e finale consécutive en championnats du monde dimanche (22h15 belges) avec l'espoir de faire mieux que leur 4e place à Berlin en 2009. Ils ont ensuite pris la 5e place tant à Daegu, à Moscou qu'à Pékin.

La surprise de ces séries fut l'élimination conjuguée de la Jamaïque, des Bahamas et du Botswana, respectivement 2e, 3e et 5e des JO de Rio l'an dernier. La Belgique avait échoué à la 4e place à 3/100e de seconde des Bahamas.

"Ces équipes ont sous-estimé le reste du plateau et n'ont pas mis leurs meilleurs éléments", a jugé Jonathan Borlée. "Ils ont cru qu'ils allaient passer les doigts dans le nez, tant mieux pour nous", s'est réjoui Kevin Borlée.

"Je savais que ce serait une finale avant la lettre et ils se sont bien comportés" s'est réjoui leur père et coach Jacques Borlée. "Ils ont été tous les quatre incroyables."

Jacques Borlée s'est réjoui de la présence en finale de cinq équipes européennes (Belgique, Grande-Bretagne, Espagne, Pologne, France) encadrées par les Etats-Unis, Trinité et Tobago et Cuba. "L'Europe se réveille. C'est vraiment bien. Ce sont les championnats du monde et il y a une concurrence incroyable."

Revenant sur la course des Tornados, il a estimé que Jonathan Borlée "a été tabassé de façon incroyable (au moment où tous les coureurs se rabattent le long de la corde). Il perd quasiment une seconde tellement il se fait taper dessus."

La Belgique a terminé en 2:59.47.

Pour envisager le podium dimanche soir, les Belges devront sans doute abaisser leur record (2:58.52). La Grande-Bretagne (4e derrière la Belgique samedi) sera plus forte en alignant Hudson-Smith. "Elle sera un terrible concurrent pour nous", prévient le coach national. La clé du succès selon lui "sera d'arriver à se dégager aux 600 mètres."

"C'est loin d'être gagné. Mais on a quelque chose à jouer. Quand je vois la course d'aujourd'hui. On peut gagner une seconde et même plus."

Si le quatuor Dylan, Jonathan et Kevin Borlée et Robin Vanderbemden sera reconduit dimanche, son ordre pourrait être modifié, "maître" Jacques adorant surprendre ses adversaires.

Par: rédaction 12/08/17 - 16h19