TripAdvisor va signaler les hôtels liés à des agressions

© epa.

Le site a mis en place un système de badge pour indiquer aux utilisateurs les établissements dans lesquels des agressions sexuelles ou des viols ont été signalés.

Le site d'avis et de conseils touristiques TripAdvisor affichera désormais un message d'avertissement sur la page des établissements jugés à risques. Lorsque les lieux sont liés à des agressions, des discriminations ou même à des problème de santé, le message suivant figurera en haut de la page: "TripAdvisor a eu connaissance de certains événements récents et articles de presse au sujet de cet établissement qui ne reflètent peut-être pas le contenu des avis trouvés sur cette page. C'est pourquoi nous vous suggérons de poursuivre vos recherches pour obtenir plus d'informations sur cet établissement lors de la préparation de voyage".

© TripAdvisor.

Actuellement, trois hôtels, tous situés à Playa del Carmen, au Mexique, disposent de cet avertissement.

Selon, Kevin Carter, porte-parole de la compagnie, le message a uniquement un but "informatif" et "non-punitif". "La mention restera visible pendant trois mois. Si les problèmes persistent, nous pouvons la prolonger. (...) Les décisions d'ajouter ou de retirer cette mention seront prises par un comité d'employés", a-t-il expliqué au New York Times.

Commentaires passés sous silence
Au début du mois, le géant du tourisme avait été épinglé après avoir supprimé à plusieurs reprises les commentaires d'une touriste américaine qui affirmait avoir été victime d'un viol par un membre du personnel d'un hôtel mexicain.

Le site s'est depuis excusé et a justifié son geste: "À l'époque, nous avions une politique selon laquelle nous jugions que le contenu enfreignait nos lignes directrices s'il ne respectait pas le langage familial". Une politique qui a depuis été revue: "Lorsque nous avons été mis courant que ce commentaire avait été supprimé selon nos ancienne règles, nous l'avons remis en ligne selon notre nouvelle politique. Nous sommes horrifiés que cette femme ait subit cette agression lors de ses vacances au Mexique, et les autres voyageurs devraient être au courant de cet incident", ajoute le communiqué.

Sarah Winkel 10/11/17 - 14h31