Nue pour montrer les dommages du cancer sur son corps

© Facebook.

Une survivante du cancer du sein australienne, Beth Whaanga, mère de quatre enfants, a décidé de retirer sa robe pour montrer son corps mutilé par le cancer du sein et les traitements divers.

L'an dernier, Beth Whaanga a appris qu'elle avait un cancer du sein. Elle avait 32 ans et quatre enfants. Les médecins ont également pointé la présence du gêne BRCA2 qui prédispose les femmes à la maladie. Elle a dû subir une double mastectomie et une reconstruction mammaire. Une hystérectomie a été envisagée aussi. Le cancer et ses menaces ont laissé de nombreuses séquelles sur son corps frêle.

Afin de montrer les dommages que causaient la chirurgie et certains traitements, elle a osé retirer sa "robe rouge". Avec la photographe Nadia Masot, elle a développé un projet artistique pour montrer ce qui se cache derrière son sourire et ses vêtements. Elle a posé nue, le corps criblé de cicatrices et de marques en tout genre.

Sur les clichés en noir et blanc, des flèches indiquent les marques laissées par les chirurgies (hystérectomie totale, mastectomie, perte de poids rapide, chute de cheveux...). Elle prévient que les photos peuvent "heurter" certaines sensibilités. La totalité des clichés se trouvent sur sa page Facebook, dans l'album Under the Red Dress (sous la robe rouge, ndlr).

"Le but de ce projet est de sensibiliser au cancer du sein", explique-t-elle sur Facebook. "Chaque jour, nous croisons des gens. Ces personnes semblent normales mais sous leurs vêtements, parfois, leurs corps racontent des histoires différentes."

Avec la photographe, elle recherche d'autres femmes qui accepteraient de participer au projet. "Nous voulons montrer que le cancer peut toucher tout le monde. Les vieux, les jeunes, l'âge n'a pas d'importance. L'autopalpation est importante. Cela peut vous arriver."

Par: Laura Cerrada 12/02/14 - 10h44

Réagir à cet article