Ce soir, vous aurez envie de faire chambre à part

© thinkstock.

Pourtant, s'allonger le soir auprès de son compagnon ou de sa compagne fait sans aucun doute partie des meilleurs moments de la journée.

Après une longue journée de travail, il n'y a sans aucun doute rien de mieux que de s'allonger auprès de son/sa bien-aimé(e) dans l'espoir de vite rejoindre les bras de Morphée.

Pourtant, selon une récente étude publiée par l'American Academy of Sleep Medicine, dormir aux côtés de votre compagnon ou de votre compagne pourrait en réalité nuire à votre sommeil, surtout si vous souffrez déjà d'insomnie.

Durant cette étude, dirigée sur pas moins de 31 partenaires, les chercheurs ont analysé la qualité du sommeil des participants, tout en leur demandant de tenir une sorte de journal à propos du déroulement de leurs nuits.

Les résultats ont ainsi démontré que les participants qui essayaient de tout faire pour améliorer la qualité du sommeil de leur compagnon/compagne en venaient à eux-mêmes affecter la qualité de leur propre sommeil. Et ces compagnons, bien que "soutenus", en venaient à se sentir davantage anxieux.

Qui plus est, de nombreux partenaires en venaient à donner toutes sortes de conseils à leur bien-aimé(e), afin qu'il ou elle puisse s'endormir plus rapidement - comme le fait d'aller se coucher tôt, ou plutôt très tard. Malheureusement, ces conseils étaient bien souvent mauvais pour lutter contre l'insomnie: "Ces conseils sont en conflit direct avec les principes d'une thérapie contre l'insomnie", ont ainsi expliqué les chercheurs.

"Il est donc possible que les partenaires perpétuent involontairement les symptômes d'insomnie de leur conjoint(e)", a ajouté Alix Mellor, directeur de recherche.

Cette étude, qui n'a été menée que sur un faible échantillon de participants, mériterait d'être approfondie. Mais si vous souffrez d'insomnie, vous serez peut-être tenté par l'idée, ne serait-ce que pour une nuit, de faire chambre à part.

Alizé B. 16/06/17 - 11h05