En phase terminale, Bailey, 9 ans, avait promis de rester en vie jusqu'à la naissance de sa soeur

Quinze mois. Le petit Bailey Cooper, 9 ans, aura lutté avec énergie et courage contre son cancer, un lymphome non hodgkinien de stade trois, pendant quinze mois. Les médecins lui ont annoncé en août qu'il ne lui restait que quelques semaines au mieux, quelques jours au pire, à vivre. Bailey n'a rien voulu entendre: il avait prévu de tenir sa petite soeur, alors encore dans le ventre de sa mère, dans ses bras. Il a tenu la promesse qu'il s'était faite.

Bailey, qui avait connu un bref moment de répit en février l'année passée, a fait une rechute violente au printemps. Malgré la chimiothérapie, la maladie s'est propagée dans sa poitrine, dans ses poumons, à son foie et à son estomac. Quand Bailey a appris qu'il ne s'en sortirait pas, il a fondu en larmes et a dit qu'il ne voulait pas "partir tout seul".

Les trois mois qui ont suivi ont été difficiles mais Bailey restait déterminé à rencontrer sa soeur. C'est lui qui a trouvé le nom du bébé, Millie. Comme espéré, il l'a tenue dans ses bras et a déclaré qu'il était temps pour lui "de devenir son ange gardien". Bailey, qui était également très proche de son frère Riley, est décédé le 24 décembre, entouré des siens.

"Nous devons continuer à avancer pour Bailey", a raconté sa mère. "Lors de notre dernière réunion de famille, il nous a dit qu'on avait seulement le droit de pleurer 20 minutes parce qu'on devait prendre soin de Riley et Millie."

Par: Deborah Laurent 13/01/18 - 05h45