Brigitte Lahaie en larmes: "Je ne l'ai pas dit pour blesser"

Elle s'est excusée pour ses propos sur le viol tenus quelques jours plus tôt.

"On peut jouir lors d'un viol, je vous signale". Cette phrase choc lancée par Brigitte Lahaie sur le plateau de BFM TV face à la militante féministe Caroline de Haas mercredi soir a provoqué une vive polémique. Face aux réactions outrées venues de toute part, Brigitte Lahaie a tenu à s'expliquer dans entretien accordé à TV5 Monde qui sera diffusé ce vendredi soir.

Elle assure avoir été "mal comprise". "Je regrette que cela ait été sorti de son contexte. C'est malheureusement une vérité. J'aurais peut-être dû ajouter ce 'malheureusement', ce qui rend souvent la reconstruction encore plus compliquée d'ailleurs". Brigitte Lahaie, qui "connaît par coeur les questions de sexualité" ajoute: "Ce que je voulais dire, c'est que parfois, le corps et l'esprit ne coïncident pas".

Elle reconnaît également que la tribune publiée dans Le Monde sur le harcèlement "puisse choquer et blesser". "Je dis simplement que si on veut vraiment avancer sur la violence faite aux femmes, il faut peut-être comprendre comment en amont on peut faire que les choses changent", précise-t-elle.

"Je n'ai pas vécu une journée très agréable"
En larmes, elle poursuit : "Évidemment que je ne l'ai pas dit pour blesser. Je sais que c'est à la mode aujourd'hui. On dit quelque chose, c'est repris par les réseaux sociaux, on est lynché, et il faut faire ses excuses. Si c'est comme ça que le monde marche, alors ok je présente mes excuses".

Brigitte Lahaie conclut enfin en précisant qu'elle est "une femme qui a souffert dans sa chair et qui depuis trente ans aide les femmes à se libérer". "Et quand on est incomprise à ce point, c'est vrai que ça fait mal".

Par: rédaction 12/01/18 - 10h30