Il y a 50 ans, une femme risquait sa vie pour courir un marathon

Kathrine Switzer: First Woman to Enter the Boston Marathon | MAKERS.com

Le 17 avril 1967, Kathrine Switzer participa au marathon de Boston au péril de sa vie et devint la première femme à franchir la ligne d'arrivée au terme d'une course semée d'embûches...

Kathrine Switzer vient de terminer ce lundi, à l'âge de 70 ans, son quarantième marathon et son neuvième à Boston (voir vidéo sous l'article). Il y a 50 ans, elle était devenue la première femme à accomplir cet exploit pionnier pour l'émancipation des femmes, et ce dans des circonstances difficiles, relate Le Huffington Post

Femmes indésirables
Le 17 avril 1967, Kathrine n'a que 20 ans et étudie le journalisme à l'université de Syracuse (New York). Elle s'inscrit au prestigieux marathon de Boston en prenant soin de ne pas mentionner son prénom sur la liste. Elle se contente de signer "K.V. Switzer": les femmes ne sont en effet pas encore autorisées à participer à la compétition.

Organisateur enragé
Le défi de la jeune femme restera gravé dans les annales du sport. Grâce notamment au reportage du photographe Harry Trask, reporter du Boston Traveler. C'est lui qui immortalise l'événement et publie quelques clichés cultes dont ce moment iréel où l'organisateur de la course, Jock Semple, surgit, enragé, pour tenter d'arracher le dossard de la marathonienne indésirable (à découvrir à 1'15" sur la vidéo ci-dessus). 

Contre l'adversité et la haine
Défendue par son compagnon et une véritable "escorte" musculine vouée à sa cause, Kathrine parviendra néanmoins à rejoindre la ligne d'arrivée au terme d'un effort de 4 heures et 20 minutes contre l'adversité et la haine.

Kathrine Switzer Reflects After Finishing 2017 Boston Marathon
FREE TO RUN (Documentaire réalisé par Pierre Morath, 2016) Bande annonce
© Capture d'écran.

Par: rédaction 18/04/17 - 14h56