L'application qui "sert d'excuse au harcèlement en ligne"

© thinkstock.

"Sarahah" est déconseillée aux moins de 17 ans.

Depuis la mi-juin, une nouvelle application appelée "Sarahah" est apparue sur iTunes; en à peine un mois, elle a remporté un incroyable succès et s'est classée numéro 1 des applications gratuites. Malheureusement, le succès de cette application n'est pas nécessairement de bon augure.

En effet, la popularité de cette application n'est pas la seule chose qui fait parler d'elle, car celle-ci serait utilisée par les internautes pour harceler et intimider d'autres utilisateurs.

"Sarahah", qui désigne en arabe la "franchise", l'"honnêteté", a été initialement conçue comme un service de messagerie anonyme permettant un échange de critiques constructives - par exemple sur un lieu de travail. Le but était d'aider les gens à s'auto-développer en recevant des commentaires anonymes productifs et constructifs. Les utilisateurs de Sarahah possèdent un compte et un URL personnalisé, de façon à ce que quiconque ayant cet URL puisse laisser un message anonyme.

Malheureusement, sous couvert de la "franchise", l'application Sarahah a généré de nombreux débordements. "Les messages sont généralement des commentaires à propos de la personne et, la plupart du temps, ce sont des critiques. C'est vraiment une excuse pour le harcèlement en ligne", a ainsi confié un internaute de 17 ans à Mamamia.  

Sans risque d'être identifiés, cette application est effectivement du pain béni pour les harceleurs, qui ne craignent pas les représailles. Nombreux sont donc les utilisateurs qui déplorent le mauvais usage qu'il est fait de Sarahah: "J'ai vu certains commentaires épouvantables que les adolescents au lycée ont écrit à leurs camarades de classe via cette application, se cachant derrière l'anonymat", a ainsi écrit un utilisateur iTunes. "Je comprends la critique constructive, mais qui contrôle ceux qui disent à d'autres gens que personne ne les aime, que ce sont des losers et qu'ils devraient se suicider?". "C'est un terrain propice à la haine", a ajouté une autre internaute.

Par: rédaction 8/08/17 - 14h45