"C'est ma femme, dans une robe de mariée que je ne verrai jamais"

Deux semaines avant son mariage, Michelle est décédée d'une forme rare de cancer.

Le 22 janvier 2016, John Polo, un homme originaire du nord-ouest de l'Illinois, a perdu sa femme Michelle, qui se battait depuis trois ans contre une forme rare de cancer. Une semaine plus tard, et alors qu'il regardait des photos d'elle sur son téléphone, John est tombé sur une photo qui l'a laissé sans voix: un cliché de Michelle en train d'essayer sa robe de mariée, qu'elle ne pourra jamais porter.  

Sur le compte Facebook Love What Matters, John a tenu à partager son histoire, qui a ému de nombreux internautes. "C'est mon épouse. Dans sa robe de mariée. Une robe de mariée dans laquelle je ne la verrai jamais", a ainsi commencé à expliquer John.

"Nous nous sommes mariés à la commune quelques jours avant que sa première opération n'ait eu lieu. Nous nous sommes précipités là-bas. Pour devenir mari et femme, ne sachant pas si elle sortirait de chirurgie en vie. Quand le cancer est revenu et qu'elle était en phase terminale, nous avons décidé de planifier un véritable mariage. Mais elle n'a pas tenu jusqu'à ce véritable mariage. Elle est morte deux semaines avant".

"J'ai tant de regrets. Ne pas la voir descendre l'allée, c'est au dessus de cette liste de regrets. Mais elle a eu cette robe. Sa robe de rêve. Elle aimait tellement cette robe. Pendant qu'elle était à l'hôpital, elle parlait aux gens du mariage, à quel point il serait incroyable. Elle n'était pas assez consciente que pour se rendre compte qu'elle ne parviendrait pas à s'y rendre; Michelle est morte sans que je puisse la voir dans cette robe de rêve. Une semaine après sa mort, je suis tombé sur cette photo dans son téléphone. Des larmes coulaient sur mes joues [...]. Mon épouse. Dans sa robe".

"Je veux vivre une longue vie. Je veux me remarier et avoir des petits-enfants. Je veux écrire et enseigner. Je veux diffuser mon message dans le monde entier, lui dire tout ce que j'ai appris sur l'amour, la perte, le chagrin et la guérison. Mais quand mon temps sera venu, j'irai là-haut. Non, je courrai là-haut. Pour la voir".

Par: rédaction 11/09/17 - 12h46