De bonnes raisons d'aimer vos beaux-parents

Vos parents ont divorcé et vous avez du mal à gérer leurs nouveaux compagnons respectifs? Vos demi-frères ont toujours tendance à mettre les pieds dans le plat? Votre compagnon a des parents envahissants? Belle-maman a tendance à vous énerver? Elle est trop présente ou dénigre à tout va vos faits et gestes? Beau-papa vous agace à force de toujours se prendre pour le jeunot de service ou parce qu'il trouve que votre profession ne convient pas à sa fi-fille?

Ca arrive souvent. Mais, selon des chercheurs américains, la belle-famille pourrait nous apporter énormément... Ruth Nemzoff de la Brandeis University's Women's Studies Research Center explique à Usa Today: "Chaque famille forme sa propre culture, une culture que les autres ne comprennent pas totalement. Or, les beaux-parents peuvent nous enseigner une nouvelle façon de s'ouvrir au monde." Elle a établi, pour USA Today quatre bonnes raisons de tisser des liens avec votre belle-famille:

-  Ils sont toujours là en cas de pépin.
Nul n'est à l'abri d'un enfant malade ou une conférence pédagogique qui ruine tous vos plans professionnels. Du coup, si on s'entend bien avec ses beaux-parents, il sera plus facile de les contacter et de leur demander s'ils peuvent garder vos loustics.

- Ils offrent de la stabilité à vos enfants et à votre famille. Les grands-parents sont les confidents et les compagnons de jeux des enfants. Bien vous entendre avec eux pourra vous aider à mieux connaître votre progéniture et savoir de quoi ils ont peur ou doutent, puisque votre belle-famille se livrera davantage si vous entretenez de bonnes relations avec elle.

Ce ne sont pas VOS parents. "On se comporte souvent mieux avec sa belle-famille", constate Ruth Nemzoff. Dès lors, on évite les conflits qui se sont installés à l'adolescence avec vos propres parents. Comme ce ne sont pas les vôtres, vous avez un recul plus important et vous pouvez d'autant mieux analyser la situation. Vous pouvez également leur en parler sans que cela n'affecte leur ego. C'est une nouvelle personne dans la famille, quelqu'un qui va servir d'oreille attentive.

- Ils sont bons pour votre santé. "Vos vies sont intimement liées, même si vous n'êtes pas proches", explique la psychologue. Du coup, même si personne ne le reconnait ouvertement, ils sont là pour vous soutenir en cas de coups durs. Ils se soucient de vous, y compris sous leurs apparences de rejet. Et s'inquiètent pour la petite famille que vous formez. Et, parfois, peuvent vous donner des conseils judicieux.

L.C.C.

Par: rédaction 27/12/11 - 13h40