La réponse très simple d'une adolescente "forcée" de porter le voile

© thinkstock.

Insultée par une connaissance islamophobe, Lamyaa a trouvé la meilleure des réponses.

Membre d'un groupe de discussion au sujet de Donald Trump, lancé par l'un de ses amis, Lamyaa a récemment été attaquée au sujet de sa religion. "J'ai une position très tranchée sur le Président Trump en tant que femme arabe et musulmane", explique la jeune femme de 17 ans qui habite en Pennsylvanie à Buzzfeed. Elle a reçu ce message: "Ta gueule, tu n'as pas le droit de retirer ton voile parce que ton père te bat."

"Habituée" à ce genre de préjugés de la part de personnes non musulmanes et intolérantes, elle a hésité à répondre, avant de contacter son père, qui vit en Arabie Saoudite. Par SMS, elle lui a tout simplement écrit qu'elle songeait à retirer son voile. Et la réponse de son père a été très claire: "Ma chérie, ce n'est pas à moi de prendre cette décision. Ce n'est pas une décision d'homme. Si c'est ce que tu as envie de faire, vas-y. Je soutiens ta décision quel que soit ton choix."

Catherine Delvaux 19/04/17 - 15h43