Père de cinq filles, il refuse de les élever comme des princesses

© thinkstock.

"Pour moi, le féminisme encourage mes filles à devenir le genre de femmes qu'elles ont envie d'être", écrit J. Warren Welch.

Artiste et père de cinq filles, J. Warren Welch a récemment partagé quelques lignes sur Facebook pour se moquer des "règles pour sortir avec ma fille" que l'on voit parfois fleurir sur des t-shirts ou les réseaux sociaux. "Vous devriez leur demander quelles sont leurs règles. Je n'éduque pas mes petites filles pour qu'elles deviennent des femmes qui ont besoin d'un père possessif pour être traitées avec respect. Vous allez les respecter, et si vous ne le faites pas, je vous promets qu'elles n'auront pas besoin de moi pour vous remettre à votre place."

"Je n'élève pas des princesses", a ajouté J. Warren Welch. Sur le site de Redbook Mag, il explique qu'il a grandi au sein d'une famille très chrétienne aux États-Unis, avant de se détacher de ce mode de pensée. C'est en devenant père qu'il s'est identifié en tant que féministe. "Pour moi, le féminisme encourage mes filles à devenir le genre de femmes qu'elles ont envie d'être." Il a trois filles avec son ex-femme et deux belles-filles avec son épouse actuelle. "Je ne veux pas que mes filles grandissent en pensant qu'elles ont besoin d'un homme, ou de l'approbation d'un homme pour mener des vies épanouissantes ou prendre des décisions (...) Elles savent qu'elles peuvent discuter de tout et n'importe quoi avec moi et que je ne les jugerai pas."

Par Catherine Delvaux. 13/09/17 - 12h02