Un père de famille exemplaire refuse les allocations parce qu'il gagne assez d'argent

© thinkstock.

Alors que le gouvernement français envisage de supprimer les allocations aux ménages les plus aisés, un père de famille montre l'exemple...

Hubert, père de famille et chef d'entreprise en Gironde, a décidé de ne plus percevoir les 117 euros d'allocations que lui verse la CAF chaque mois. Il estime en effet "indécent" de toucher cette somme alors qu'il gagne 6.500 euros par mois. Des propos recueillis par BFMTV qui tombent à point nommé.

Le gouvernement l'envisage
Le gouvernement a récemment évoqué l'idée de supprimer l'aide pour les familles les plus aisées. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, avait en effet exprimé son sentiment sur la question: "Ce que je dis, c'est que ça ne me choque pas qu'on puisse envisager de supprimer les allocations familiales pour les revenus les plus élevés". 

Souci de cohérence
Par souci de cohérence, Hubert a donc fait part à la CAF de son intention de refuser cette allocation. Étonnamment, l'organisme lui a alors répondu qu'il "ne pouvait pas". Il a donc décidé de faire opposition au virement. Cet habitant de Gironde ne décolère pas: 

"Qui, quand il gagne 6.500 euros par mois, a besoin de 117 euros pour son gamin? Il faut arrêter de se raconter des conneries. Quand on va chez le médecin, on en bénéficie. Quand on gagne 10.000 euros par mois on est remboursé comme ceux qui en gagnent 900. Ce n'est pas logique non plus", confie à BFMTV le père de famille, ravi d'être un "ovni" par sa position tranchée mais relativement rare sur la question.

Réaction de la CAF
La CAF a réagi à la polémique et déclaré qu'il était possible de refuser la perception des allocations familiales: "Il suffit d'envoyer une lettre et la demande est prise en compte", précise l'organisme.

Par: rédaction 11/10/17 - 11h36