La raison des pleurs incontrôlables de votre bébé

© thinkstock.

De nombreux parents pensent qu'ils ne savent pas s'y prendre avec leur bébé, qui pleure sans arrêt. Mais si tel est votre cas, rassurez-vous: votre enfant est peut-être tout simplement dans sa "Period of Purple Crying".

Pour les nouveaux parents, il peut être particulièrement frustrant et éprouvant d'entendre les pleurs constants de leur bébé, sans qu'ils ne parviennent à le calmer. Mais que ces derniers soient rassurés: ce n'est pas parce qu'ils font "mal" les choses que leur bébé pleure, c'est peut-être tout simplement parce qu'il est dans ce qu'on appelle "The Period of Purple Crying".

Pensée par le Dr Ronald Barr, pédiatre, "The Period of Purple Crying" réfère à un stade de développement normal qui se produit généralement dans les premières semaines et les premiers mois de la vie d'un bébé. Chaque lettre du mot "Purple" renvoie ainsi à l'une des six caractéristiques de ces pleurs typiques, à savoir "P" pour "peak crying", autrement dit l'intensité des pleurs qui augmente chaque semaine et atteint son point culminant aux alentours du deuxième mois après la naissance. "U" pour "unexpected", autrement dit pour le côté inattendu des pleurs, qui viennent et partent sans raison apparente. "R" pour "resistant", à savoir le fait que votre enfant se montrera résistant à toute forme d'apaisement. "P" pour "pain", autrement dit pour la douleur que votre enfant semble - on insiste sur le mot "semble" - endurer. "L" pour "long-lasting", car les pleurs peuvent durer des heures. Et enfin "E" pour "evening", car c'est souvent en soirée que ces épisodes de pleurs incontrôlables prennent place.  

Aussi intense et longue que cette "période" puisse paraître, il est rassurant pour les parents désespérés de savoir que cette phase ne durera pas; en général, ces pleurs typiques et intempestifs disparaissent entre le troisième et le cinquième mois après la naissance du nourrisson. Plus important encore, il est primordial que les parents n'oublient pas que leur enfant ne pleure non pas parce qu'ils ne savent pas s'y prendre correctement, mais tout simplement car il s'agit d'un stade naturel, normal et commun, de son développement.

Et comment savoir si votre enfant pleure parce qu'il est malade? D'après Ronald Barr, il montrera toujours d'autres symptômes, qui vous feront comprendre qu'il n'est pas tout simplement dans la "Period of Purple Crying".

Par: rédaction 14/11/17 - 09h29