Elle fait un test ADN et découvre l'inimaginable

© thinkstock.

Kelli Rowlette, 36 ans, a fait un test ADN par le biais du site Ancestry, qui aide les gens à retracer leurs origines. Cette Américaine installée à Washington est sous le choc: les résultats obtenus lui ont appris que son père biologique était le médecin spécialiste en fertilité qui avait aidé ses parents à la concevoir. L'histoire est à lire dans le Washington Post.

Kelli porte aujourd'hui plainte contre le Docteur Gerald E. Mortimer, qui officiait à l'époque à Idaho Falls. Selon sa plainte, le docteur a délibérement fécondé la mère de Rowlette quand elle lui a rendu visite avec son mari, au début des années 80.

À l'époque, pour augmenter ses chances de fécondité, le couple avait accepté de mélanger le sperme du mari avec celui d'un autre donneur de leur choix. Ils souhaitaient alors un homme avec des cheveux bruns et des yeux bleus, assez grand. Le Docteur Mortimer n'a pas cherché bien loin: il a fait usage de sa propre semence.

Il a ensuite donné naissance à l'enfant né de cette procréation assistée neuf mois plus tard sans jamais dire la vérité aux parents.

Les parents de Kelli ont un jour annoncé à leur médecin qu'ils déménageaient à Washington. "Le Docteur Mortimer a pleuré quand il a appris qu'ils déménageaient", selon la plainte. "Il savait que Kelli Rowlette était sa fille biologique mais ne l'a jamais dit."

Aujourd'hui à la retraite, il va devoir s'expliquer devant la justice.

Par: Deborah Laurent 5/04/18 - 13h00